• ...


    ... 

     

    ...

    Partie 1

    Prologue | Chapitre 1Chapitre 2Chapitre 3Chapitre 4Chapitre 5 | Chapitre 6Chapitre 7Chapitre 8Chapitre 9 | Chapitre 1o |

    Chapitre 11 | Chapitre 12Chapitre 13 | Chapitre 14Chapitre 15Chapitre 16Chapitre 17Chapitre 18Chapitre 19 | Chapitre 2o |

    Chapitre 21 | Chapitre 22| Chapitre 23 Chapitre  24 | Chapitre 25 Chapitre 26Chapitre 27Chapitre 28Chapitre 29Chapitre 3o |

    Chapitre 31 | Chapitre 32Chapitre 33Chapitre 34Chapitre 35 | Chapitre 36Chapitre 37Chapitre 38Chapitre 39Chapitre 4o |

     Chapitre 41 | Chapitre 42Chapitre 43Chapitre 44Chapitre 45 |

     

    Partie 2

     Chapitre 1Chapitre 2Chapitre 3Chapitre 4 | Chapitre 5Chapitre 6 | Chapitre 7 Chapitre 8Chapitre 9 | Chapitre 1o |

    Chapitre 11 | Chapitre 12Chapitre 13Chapitre 14Chapitre 15Chapitre 16Chapitre 17Chapitre 18 | Chapitre 19Chapitre 2o |

     Chapitre 21 - FINÉpilogue |

     

     


    Vous pouvez retrouver toutes mes histoires sur mon portail !

    ꔣᨐ Retrouvez-moi sur Instagram et Facebook ! ᨐꔣ


     

    ...

    Petite mise en garde :

    - Certains passages de cette histoire utilisent des mots, du langage ou des descriptions d'événements qui peuvent être considérés comme vulgaires ou offensants par certains lecteurs.

    - Certains chapitres peuvent contenir des images dont certaines peuvent être considérées comme offensantes par certains lecteurs.

    Lesdits passages ne seront pas mentionnés. Pour la simple et bonne raison que l'histoire en est truffée.

    Les images pouvant être choquantes seront par contre toujours sous liens, avec un aperçu plus censuré ! Les passages vulgaires ou à caractères sexuels sont vraiment intégrés à l'histoire !

    Je pense avoir assez placé de mise en garde. 

    Je suis responsable de ce que j'écris, mais vous êtes responsable de ce que vous lisez !

    Bonne lecture. ♥

    Pin It

    2 commentaires

  • Famille : Communauté d’individus réunis par les liens de parenté. Elle est dotée d’un nom, d’un domicile, et crée entre ses membres une obligation de solidarité morale et matérielle, censée les protéger et favoriser leur développement social, physique et affectif. 

    C’est ce que l’on trouve quand on tape « famille » dans Wikipédia. Dans la famille Cooper, nous étions trois, il y avait ma mère, Alice, une grande blonde aux allures de baba-cool qui n’avait jamais vraiment quitté les années 80, toujours sur la lune, elle était d’une simplicité sans nom et d’une beauté au naturel à en faire pâlir n’importe quelle autre femme. Il y avait mon père aussi, Basile, un professeur de paléontologie réputé, cheveux blonds ébouriffés, il était toujours impeccable. Avec son veston, il faisait toujours très strict, mais en réalité, il était quelqu’un d’attentif et enjoué. Et puis il y avait moi, une petite fille épanouie qui comblait ses deux parents de bonheur ! Ils m’avaient donné comme prénom Soléa, car j’étais selon eux, leur « soleil ». Mes parents étaient un peu farfelus, mais de bons parents, tendres et aimant, je n’ai jamais manqué de rien.

    Souvent, mon père partait en quête de nouvelles découvertes, il parcourait de nombreux pays, de nombreuses contrées qui n’avait encore jamais été explorées et qui n’attendaient que lui pour livrer tous leurs secrets, d’extraordinaires os de mammouths ou de dinosaures en ressortaient pour son plus grand plaisir. 

    Ma mère pendant ce temps, elle était parfaite, comme à son habitude, elle avait décidé de faire de moi sa priorité à temps complet, elle me faisait des petits sacs pour le déjeuner qui sentaient bon, le beurre de cacahuète et la confiture de fraise, le parfait mélange pour que la cacahuète ne colle pas aux dents. Elle était à l’écoute, m’aidait pour mes devoirs. Une vraie maman modèle. 

    Non, vraiment, je n’ai manqué de rien avec eux deux. Si, peut-être une chose essentielle, du temps. Voilà ce dont j’avais besoin, plus de temps à savourer entre les deux personnes les plus chères à mon cœur.

    Parfois, je m’allonge et je repense à cette époque, un temps où tout allait pour le mieux, un temps où je n’avais pas besoin de me soucier des lendemains, un temps de douceur et d’amour. 

    C’est ce que nous étions, une famille, mais aujourd’hui, tout cela n’est plus….

    Prologue


     

    Pin It

    8 commentaires

  • - Soléa ! Dépêche-toi, tu vas être en retard !

    La nouvelle femme de mon père s’époumone en bas de l’escalier pour faire descendre cette petite niaise au moment où je passe. Je lève les yeux au ciel.

    - Pas la peine de gueuler comme ça, elle n’est pas sourde.

    Alice me fixe, les yeux brillants, je lui fais peur, et j’adore ça. Je ne la déteste pas, mais je ne l’aime pas non plus.

    - Ne parle pas comme ça à ta mère Kieran, me sermonne mon père.

    Alice n’est pas et ne sera jamais ma mère, il a du mal à s’enfoncer ça dans le crâne le bougre. Je lui lance un sourire hautement faux. Ils me cassent déjà tous les couilles de bon matin.

    Chapitre 1 - Kieran

    - Laisse, Sam, il vient de se lever, il doit être encore grognon.

    Cette bonne femme m’étonnera toujours, malgré mon comportement, elle cherche toujours à me sauver la peau du cul, mais je ne lui ai rien demandé et je ne suis pas grognon. 

    Enfin, la petite reine de la maison descend de sa chambre, elle a les yeux bouffis, je suis certain qu’elle a encore chialé, cette fille est une chialeuse. 

    Elle embrasse sa mère et mon père et du coin de mon œil, je vois qu’elle est en train de me fixer, quand je relève la tête elle détourne vivement le regard et j’aime mieux ça.

    - Kieran, tu déposeras ta sœur au lycée !

    - Encore ? 

    - Ne discute pas, fils. 

    Chapitre 1 - Kieran

    Je souffle, cette fille aura ma peau, je lui lance un regard noir, je la déteste, je déteste sa mère et je déteste mon père. 

    - Bouge-toi, je pars dans cinq minutes.

    Soléa se contente de hocher doucement la tête en plantant son regard dans son bol de céréales, cachée derrière sa longue masse de cheveux blonds.

    Je pose mes affaires sales dans le lave-vaisselle et je me penche sur l’îlot à côté de la gamine.

    - Je m’en vais, si tu n’es pas dans la voiture, tu feras le chemin à pieds.

    Elle me lance un regard qui veut dire qu’elle a compris, mais ne décroche pas un mot pour autant. Le chat à bouffé sa langue ce matin ou quoi ? 

    Chapitre 1 - Kieran

    J’attrape les clés, mon sac de cours et Soléa court dans ma direction. Elle me rentre dedans, je me retourne, des fois, je l’attraperais, et je lui mettrais bien des claques à cette petite empotée. 

    Paré de mon plus beau regard noir, je la fixe comme si j’allais l’étrangler et sa petite bouche laisse enfin sortir un miaulement étouffé.

    - Pardon.


     

    Pin It

    12 commentaires

  • Assise à côté de Kieran, je regarde la route. Ce matin était encore un matin de merde, je me suis réveillée avec le souvenir de mon père et comme souvent, j’ai pleuré. 

    Samuel, le nouveau mari de ma mère est vraiment quelqu’un de bien. Je suis contente que maman ait retrouvé quelqu’un pour l’épauler, mais ce n’est pas mon père. Et comme si ça ne suffisait pas, il a fallu qu’il ramène avec lui son abruti de fils. Kieran et moi, on s’entendait plutôt bien quand on était plus jeune, puis plus ça allait et plus il s’éloignait. Aujourd’hui, il me fait peur. 

    Du gringalet timide et réservé, il est devenu ce brun ténébreux et gonflé à bloc. Une vraie machine à baiser tout ce qui bouge quand il n’est pas en couple. Il profite souvent de l’absence des parents le week-end pour ramener ces filles à la maison, et pour ma sécurité, j’ai plutôt intérêt à fermer les yeux sur ceci.

    Chapitre 2 - Soléa 

    Arrivés devant le lycée, ma meilleure amie Aurore m’attend, elle reluque sans honte mon frère, je ne peux m’empêcher de lever les yeux au ciel. 

    - Allez, descend de ma caisse.

    Toujours aussi affectueux envers moi. Je me tourne vers lui et me risque à poser une question que je vais sûrement regretter dans la minute.

    - Tu ne vas pas en cours ?

    Il a encore ce regard, je suis certaine qu’il rêve de m’étrangler et de me jeter en pâture aux cochons. Merde, ce n’était qu’une simple question.

    - Et si tu t’occupais de tes oignons un peu ma jolie ! 

    Chapitre 2 - Soléa

    Mes yeux n’en croient pas leurs oreilles ! J’ouvre la bouche et la referme à deux reprises avant de céder et de descendre de sa voiture. 

    J’ai à peine ferme la portière qu’il démarre et part comme un psychopathe. Il mériterait juste un bon coup de pied au cul. Les parents sont trop cools avec lui.

    - Ah ben enfin, j’ai cru que tu ne descendrais jamais de sa caisse ! Pas mal aujourd’hui ton frangin ! 

    - Il a la même sale tête que d’habitude Aurore ! 

    - Une sale tête que je me ferais un plaisir d’embrasser !! 

    - Tu dis n’importe quoi, tu connais Kieran, c’est un con ! 

    - Un con peut-être, mais tellement mignon !

    Chapitre 2 - Soléa

    Je la pousse doucement sur l’épaule pour la faire avancer, Aurore rêvasse bien trop de mettre le grappin sur mon frère, mais pour son propre salue, il serait préférable qu’elle ne s’y approche pas trop. De toute façon, elle ne serait pas son genre de fille. 

    On marche toutes les deux pour rejoindre notre troisième acolyte, Irvin, un gothique solitaire qu’on adore et qui nous adore. Imaginez un peu la chance qu’on a d’être dans ses bonnes grâces.


     

    Pin It

    12 commentaires

  • Une fois la minotte déposé au bahut, j’ai quitté l’endroit au plus vite pour rejoindre ma bande de potes dans notre squat préféré. Samaël et Ash sont les seuls déjà arrivés. Je me gare et descends de la bagnole.

    - Wesh poto, t’en a mis du temps.

    - Désolé petit contre temps.

    - T’as soulevé de la meuf avant de venir ?

    - Trop pas non, c’est ma demi-sœur qui m’a retardé.

    - T’as soulevé ta demi-sœur ?

    Chapitre 3 - Kieran

    Samaël cri ça comme un demeuré, mais quel taré ce mec. J’ai envie de lui éclater la gueule.

    - Espèce d’abruti, j’ai dû la déposer au bahut. 

    Il rigole comme un gros con et je me jette sur le canapé derrière lui bien décidé à finir ma nuit.

    - Je vais roupiller un peu les mecs, vous serez sympa, fermez vos grandes gueules.

    Ash et Samaël me font tous les deux uns doigts d’honneur et je m’allonge. Je m’endors instantanément, me laissant glisser dans mes rêves.

    Je me réveille en sursautant. Putain quel rêve de merde. Sam et Ash sont en train de jouer à la console, je regarde mon portable, putain, il est déjà 11h50. Je me lève d’un bond.

    - Où tu vas ? me demande Ash.

    - On est mercredi, je dois récupérer la gamine, sinon mon père va me faire chier encore.

    - Bon courage mec !

    Chapitre 3 - Kieran

    Je saute dans la voiture et roule comme un malade pour arriver au plus vite devant le bahut. Soléa est assise par terre et m’attend sagement. Elle se lève pour monter côté passager. Je soupire. Je pourrais m’excuser d’être en retard, mais je ne le ferais pas. Elle me lance un regard noir, si elle veut jouer à ça, elle va perdre, je suis le meilleur dans ce domaine. Je lui fais aussi mon regard d’assassin. Elle le soutient la garce. 

    Je décide que ce petit jeu a assez duré, je quitte ses yeux et pars en direction de la maison. L’insolente, elle va le payer, si elle croit que du haut de ses 17 ans et demi, elle peut faire sa loi, elle croit très mal. 

    Je me stationne devant la maison et elle sort en claquant la porte.

    - Sale gamine, fait gaffe à ma caisse.

    Je lui hurle ça, elle est vraiment en colère maintenant, elle fronce son p’tit nez quand elle est furieuse. Je la trouve mignonne.

    Chapitre 3 - Kieran

    Je me fous une claque intérieurement, mignonne, mais ça ne va pas ou quoi dans ma tête, Soléa est tout sauf mignonne. 

    Elle souffle et rejoint aussi rapidement qu’un lion affamé la porte d’entrée. Je la suis de près. Les parents nous attendent déjà à table.


     

    Pin It

    10 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires